Archief

29-08-2016 - Parquet de Bruxelles

Suite à l’incendie de ce matin à l’INCC, le parquet de Bruxelles a saisi un juge d’instruction du chef d’incendie volontaire d’un immeuble et dégradations par explosion. Le parquet et le juge d’instruction sont descendus sur les lieux. Différents experts ont été désignés : les expertises sont en cours.

À la demande du juge d’instruction, aucune information ne sera communiquée par rapport à la cause du sinistre. Les cinq personnes arrêtées plus tôt dans la journée ont été remises en liberté après audition. À ce stade, il n’a été procédé à aucune inculpation.

Afin de permettre à l’enquête de se dérouler dans la sérénité, aucun commentaire supplémentaire ne sera fait. En fonction de l’avancement de l’instruction, plus d’informations pourront éventuellement être communiquées par voie de communiqué de presse.

Ine VAN WYMERSCH – Porte-parole

29-08-2016 - Parquet de Bruxelles

Cette nuit vers 2h, un incendie s’est déclaré dans les locaux de l’INCC (Institut National de Criminalistique et de Criminologie) à Neder-Over-Hembeek (Bruxelles).

En raison de l’heure tardive, personne n’était présent dans le bâtiment. En conséquence, personne n’a été blessé.

L’INCC est  une institution scientifique du SPF Justice qui réalise des expertises judiciaires. Cet endroit n’a donc pas été choisi au hasard, il s’agit d’un auxiliaire privilégié  de la Justice qui dispose d’informations sensibles en lien avec plusieurs enquêtes en cours et dossiers judiciaires. 

Plusieurs auteurs ont forcé l’entrée du terrain de l’INCC au moyen de leur véhicule et ont pu atteindre le bâtiment, plus précisément l’aile abritant les laboratoires.  Au niveau du modus operandi, nous ne pouvons pas encore donner de détails en raison du fait que les expertises sur les lieux n’ont pas pu être réalisées, le bâtiment n’étant pas encore accessible. Le parquet a ouvert une enquête pour incendie volontaire et dégradations par explosion.

Le parquet infirme l’information selon laquelle il aurait été fait usage d’une voiture bélier pour pénétrer dans les bâtiments. Seules les clôtures ont été forcées.

Des témoins disent avoir entendu des explosions. L’origine de celles-ci n’a pas encore pu être déterminée. Il semble évident que l’INCC a été directement visée par ces faits. Cinq personnes ont été arrêtées dans les environs immédiats de l’INCC juste après les faits . Celles-ci sont actuellement auditionnées afin de déterminer de quelle manière elles pourraient être impliquées.

L’hypothèse d’un acte terroriste n’est pas confirmée. Il va de soi que plusieurs individus auraient intérêt à faire disparaître des éléments à charge de leurs dossiers judiciaires. L’enquête  est en cours et plusieurs pistes sont envisagées.

Les dégâts au bâtiment sont importants mais ne peuvent pas être quantifiés. Le SEDEE (service de déminage de l’armée) est sur place. Un expert incendie a été désigné par le parquet. Ce dernier et le parquet descendront ensemble sur les lieux aujourd’hui.  

Ine VAN WYMERSCH – Porte-parole

29-08-2016 - Parket Brussel

Het Brusselse parket heeft een onderzoeksrechter gevorderd voor “opzettelijke brandstichting van een onroerend goed” en “beschadiging door ontploffing” om de feiten van deze morgen in het NICC te onderzoeken. Deze middag is het parket samen met de onderzoeksrechter ter plaatse afgestapt. Er werden verschillende deskundigen aangesteld die volop bezig zijn met hun vaststellingen.

Op vraag van de onderzoeksrechter zal er geen enkele informatie verspreid worden over de oorzaak van de feiten. De vijf personen die eerder vandaag aangehouden werden, zijn inmiddels weer vrijgelaten. Op dit ogenblik is er niemand in verdenking gesteld.

Om ervoor te kunnen zorgen dat het onderzoek in alle sereniteit kan worden verdergezet, zal het parket zich voorlopig onthouden van elke bijkomende commentaar. In functie van het verdere verloop van het onderzoek zal er eventueel opnieuw gecommuniceerd worden via persberichten.  

Ine VAN WYMERSCH - Woordvoerder

23-08-2016 - Parquet de Bruxelles

Samedi soir à 23h30, plusieurs appels ont été reçus par le « 101 », évoquant des coups de feu, tirés sur le boulevard Emile Bockstael à Laeken.

Selon les premiers témoignages un auteur aurait tiré plusieurs fois sur le conducteur d’un véhicule type « Smart ». Un expert balistique est descendu sur les lieux dans le courant de la nuit.

Le conducteur a reçu plusieurs balles dans le corps et s’est fait opérer dans la nuit. Il est toujours hospitalisé et son état est encore jugé ccritique.

Le conducteur circulait sur le boulevard Emile Bockstael en direction de la place E. Bockstael. A un certain moment, il a perdu le contrôle de son véhicule et a percuté un autre véhicule qui attendait devant le feu rouge. Le conducteur est sorti de son véhicule et a essayé de continuer son chemin à pied. Il a demandé de l’aide à un chauffeur de taxi qui a averti la police. Les différentes patrouilles de la police locale Bruxelles CAPITALE Ixelles faisaient déjà route et les services de secours ont immédiatement pris le conducteur en charge.

La PJF de Bruxelles a repris l’enquête. Jusqu’à présent, personne n’ a été arrêté. Un juge d’instruction a été saisi pour tentative d’assassinat. Plusieurs pistes sont ouvertes, dont celle d’un règlement de comptes suite à un différend commercial.

Après la descente du parquet et du juge d’instruction, les lieux ont été libérés ce dimanche, vers 6 heures du matin.

Ine VAN WYMERSCH – Porte-parole

23-08-2016 - Parket-generaal Gent

Erwin Dernicourt, de voormalige procureur des Konings van Dendermonde, is aan de slag gegaan als nieuwe procureur-generaal bij het hof van beroep in Gent. Hij heeft de eed afgelegd op 6 juni en volgt ere-procureur-generaal Anita Harrewyn op, die eind 2015 op eigen verzoek op rust gesteld werd. De 50-jarige Dernicourt was federale magistraat tot in 2011, procureur des Konings van Dendermonde tot 31 maart 2014 en na de gerechtelijke hervorming afdelingsprocureur in Dendermonde. Hij werkte tot voor kort op de beleidscel van minister van Justitie Koen Geens als adjunct-directeur coördinatie rechterlijke orde. Hij werd aangewezen tot het mandaat van procureur-generaal voor een termijn van vijf jaar.

Pagina's