Archief

29-11-2016 - Parquet de Bruxelles

Démantèlement d’une organisation criminelle active dans un circuit de blanchiment international en relation avec un trafic de stupéfiants.

Dans le cadre d’une vaste enquête de blanchiment issu d’un trafic international de stupéfiants entre le Maroc, la France, la Belgique et les Pays-Bas, des opérations d’envergure mobilisant des centaines de policiers ont été effectuées simultanément ces 21, 22 et 23 novembre 2016 dans ces 4 pays.

Suite à l’interception en juin 2015 près d’Avignon par les douaniers français de deux individus à  bord d'un véhicule dans lequel était caché une importante somme d'argent en numéraire, les recherches entreprises ont permis de remonter la filière de transport  physique d’argent et d’abouter sur les activités d’une organisation criminelle active dans un circuit de blanchiment international en relation avec un trafic de stupéfiants.

Par le biais d’une équipe d’enquête commune d’enquêteurs entre la France, la Belgique et les Pays-Bas, des investigations minutieuses ont, en effet, permis de cerner le fonctionnement de ce réseau qui à l’origine demanderait à des exécutants de récupérer des sommes importantes d'argent du trafic de stupéfiants dans plusieurs villes de France et en Espagne et à d’autres d’opérer des dizaines de transports d'argent entre différentes villes de France, de Belgique et des Pays-Bas.

Les mouvements bancaires plus importants seraient ensuite réalisés entre Dubai  (Emirats Arabes Unis) et le Maroc où  les commanditaires blanchiraient cet argent à travers des sociétés à Casablanca.

Les montants transitant par les différents pays, pendant la période visée,  s’élèveraient entre 3 et 400 millions d’euros.

Plusieurs éléments d’enquête ont permis d’identifier des protagonistes agissant sur le territoire belge et c’est ainsi que 11 perquisitions ont été effectuées, 7 personnes ont été interpellées permettant la saisie à 3 endroits de sommes d’argent importantes pour un total de 2 millions 820.000 euros, des objets de grand luxe (sacs Vuitton, montre Rolex, …) dont une cache à Jette où ont été découvertes 4 caisses de billets contenant à elles-seules, totalisant 2,5 millions d’euros.

Sept véhicules ont également été saisis, 78 pièces informatiques ainsi que deux armes à feu.

L’enquête est menée par la section Criminalité internationale de la PJF de Mons-Tournai en collaboration avec la division financière (DR4), le laboratoire de la PJF de Bruxelles et la PJF d’Asse.

Plus de 13000 heures de travail ont déjà été investies dans ce dossier et 92 policiers fédéraux ont été engagés dans les opérations de cette semaine, dont l’appui canin et les services d’assistance sociale.  Deux gendarmes français ainsi que quatre membres d’Europol ont assisté aux interventions et la police locale Bruxelles-Ouest a également prêté son concours pour la sécurisation des services intervenants.

Le juge d’instruction en charge de l’affaire a placé deux des protagonistes de ce réseau sous mandat d’arrêt.

Aucun commentaire supplémentaire ne sera fait à propos de ce dossier. L’instruction suit son cours.

Suspects :

J. K., ‰, °1982, domicilié en Belgique, connu

I.B.H., ‰, °1976, domicilié en Belgique, connu

Ine VAN WYMERSCH – Porte-parole

07-11-2016 - Parket Brussel

Feiten : opzettelijke slagen en verwondigen, foltering, onmenselijke behandeling

Datum en plaats : 06/11/2016 omstreeks 3u, Marsveldplein, Elsene.

Verdachte : I.A., ‰, °1983, zonder antecedenten. Nationaliteit : NL. Wonende in België. 

Slachtoffer : H.M., ‰, °1983, zonder antecedenten. Nationaliteit : B. Wonende in België.

Naar aanleiding van de aanval gepleegd in Elsene op zondag 06.11.2016 omstreeks 3 u: de verdachte werd vandaag voor de onderzoeksrechter gebracht. Hij werd onder aanhoudingsbevel geplaatst wegens:

  • foltering met blijvende arbeidsongeschiktheid en/of verlies van een orgaan;
  • onmenselijke en onterende behandeling met blijvende arbeidsongeschiktheid en/of verlies van een orgaan;
  • opzettelijke slagen en verwondingen met blijvende arbeidsongeschiktheid en/of verlies van een orgaan.

Er werd ook een psychiatrisch deskundigenonderzoek van de verdachte gevorderd. Het gerechtelijk onderzoek loopt.

Denis GOEMAN - Woordvoerder

07-11-2016 - Parquet de Bruxelles

Faits : coups et blessures volontaires, torture, traitement inhumain

Date et lieu : 06/11/2016 vers 3h, Place du Champ de Mars, Ixelles

Suspect : I.A., ‰, °1983. Sans antécédents. Nationalité : NL. Domicilié en Belgique.

Victime : H.M., ‰, °1983. Sans antécédents. Nationalité : B. Domicilié en Belgique.

Suite à l’agression commise à Ixelles dimanche 06/11/2016 vers 3h : le suspect a comparu aujourd’hui devant le juge d’instruction, qui l’a placé sous mandat d’arrêt du chef de :

  • Torture avec incapacité permanente de travail et/ou perte d’un organe
  • Traitement inhumain et dégradant avec incapacité permanente de travail et/ou perte d’un organe
  • Coups et blessures volontaires avec incapacité permanente de travail et/ou perte d’un organe

Une expertise psychiatrique du suspect a également été ordonnée.

L’instruction est en cours.

Denis GOEMAN – Porte-parole

07-11-2016 - Parquet de Bruxelles

Faits : coups et blessures volontaires, torture, traitement inhumain

Date et lieu : 06/11/2016 vers 3h, Place du Champ de Mars, Ixelles

Suspect : I.A., ‰, °1983. Sans antécédents. Nationalité : NL. Domicilié en Belgique.

Victime : H.M., ‰, °1983. Sans antécédents. Nationalité : B. Domicilié en Belgique.

Dimanche 06/11/2016 vers 3h du matin, la police de Bruxelles CAPITALE Ixelles a été appelée pour un homme blessé place du Champ de Mars à Ixelles. Les yeux de la victime ont été arrachés. La victime a été emmenée à l’hôpital dans un état grave. Ses yeux ont été retrouvés à proximité, ainsi qu’une lame.

Le parquet de Bruxelles a été avisé des faits et a requis divers devoirs d’enquête, parmi lesquels la descente sur les lieux du laboratoire scientifique de la police fédérale. Un juge d’instruction a été saisi pour coups et blessures volontaires, torture et traitement inhumain.

D’après les premiers éléments de l’enquête, H.M. aurait eu une altercation plus tôt dans la journée avec le suspect. Ils se seraient par la suite retrouvés place du champ de Mars et se seraient battus. I.A. aurait lors de cette bagarre arraché les yeux de H.M. puis aurait pris la fuite. I.A. a pu être arrêté le 06/11/2016 vers 14h50. Il sera déféré dans la matinée devant le juge d’instruction, qui décidera d’un éventuel placement sous mandat d’arrêt.

I.A. reconnaît s’être bagarré avec H.M. mais ne peut affirmer avec certitude lui avoir arraché les yeux.

L’instruction est en cours. Le parquet communiquera plus tard dans la journée à propos d’un éventuel placement sous mandat d’arrêt.

Ine VAN WYMERSCH – Porte-parole

31-10-2016 - Parquet de Bruxelles

Faits : tentative d’assassinat

Date et lieu : 30/10/2016 vers 23h15 – Rue de la Philanthropie, Bruxelles

Suspect : F.M., ‰, °1997, connu – L.C., ‰, °1997, connu

Victime : S.E-B., ‰, °1992, blessé grave – A.E-B., ‰, °1997, blessé léger

Le 30/10/2016 vers 23h15, un groupe de jeunes se trouvait sur le trottoir devant une maison rue de la Philanthropie à Bruxelles. Un second groupe s’est approché et une bagarre a débuté. Un des membres du second groupe est entré dans une maison, en est ressorti avec un fusil et a fait feu à plusieurs reprises sur le premier groupe. Le second groupe est ensuite monté dans une voiture et a pris la fuite en direction de la rue Blaes.

La victime principale, S.E-B., a été touchée au bras et à la fesse droite. Elle a été emmenée à l’hôpital dans un état grave. Ses jours ne sont pas en danger. Une autre personne a également été légèrement blessée. Des douilles ont été retrouvées, qui ont été saisies afin d’être analysées.

Deux auteurs présumés ont pu être identifiés. Ils ont été arrêtés et privés de liberté. Une perquisition en flagrant délit a également été effectuée dans l’immeuble dont est sorti un des auteurs présumés : des stupéfiants et du matériel pour la vente de drogue (pacsons et balance) ont été retrouvés. 

Le parquet de Bruxelles a été avisé des faits et a requis divers devoirs d’enquête. Un dossier a été ouvert pour tentative d’assassinat. L’enquête est en cours.

Denis GOEMAN – Porte-parole

Pagina's