Actualités

26-05-2016 - Parquet de Bruxelles

Le 25 mai 2016 en début de soirée, T. F., 43 ans, s’est présenté spontanément à la police car il se reconnaissait sur l’avis de recherche diffusé par la police fédérale.

Le suspect reconnait avoir asséné un coup de poing au Commissaire de police.

T. F. n’a pas d’antécédent et est inconnu de nos services.

À l’issue de son audition, il a été cité en comparution par procès-verbal devant la 50ème chambre du tribunal correctionnel de Bruxelles qui siégera le 17 juin prochain. Il répondra des faits de rébellion armée, port d’arme prohibée par destination et de coups et blessures volontaires avec incapacité de travail sur une personne dépositaire de la force publique. Le Code pénal prévoit pour ce type de faits une peine d’emprisonnement.

Dans l’intervalle, il a été relaxé.

Gilles DEJEMEPPE - Porte-parole

12-05-2016 - Parquet de Bruxelles

Le vendredi 06/05/2016 vers 19h30, la police locale de Bruxelles CAPITALE Ixelles a été appelée pour une personne décédée dans un bâtiment situé avenue de Meysse à Laeken et appartenant à l’ambassade de Centrafrique. Il s’agit d’une maison où loge du personnel de l’ambassade.

Sur place, une personne inanimée et une personne décédée sont retrouvées dans une chambre. D’après les premières constatations, elles semblent avoir été victimes d’une intoxication. La personne inanimée a été emmenée à l’hôpital afin d’y être soignée. Ses jours ne sont plus en danger. La cause du décès de la seconde victime n’a pas encore pu être formellement établie.

Le parquet du procureur du Roi de Bruxelles a été avisé des faits. Un expert en incendie, un médecin légiste et le laboratoire scientifique de la police fédérale sont descendus sur les lieux.  Divers devoirs d’enquête ont également été effectués. Le parquet a requis un juge d’instruction pour incendie volontaire.

L’instruction est en cours afin de déterminer la cause des faits. 

Pierre GEERINCKX - Porte-parole

11-05-2016 - Parquet de Bruxelles

Dans le cadre du dossier relatif à l’organisation défaillante du village des supporters belges au Brésil à l’occasion de la Coupe du Monde de football en 2014 pour laquelle une plainte avait été déposée au parquet de Bruxelles en septembre 2014,  la Chambre du conseil de Bruxelles a renvoyé la Fédération belge de football et les sociétés Sun reizen et Oranje camping BV devant le tribunal correctionnel

Il est notamment reproché à celles-ci d’avoir enfreint les articles 5 et 33 de la loi du 16 février 1994 régissant le contrat d'organisation de voyages et le contrat d'intermédiaire de voyages. L’affaire a été fixée au 10/06/2016 devant la 52ème chambre du tribunal correctionnel néerlandophone de Bruxelles.

Denis GOEMAN – Porte-parole

10-05-2016 - Parquet de Bruxelles

Le lundi 09/05/2016  vers 20h10, la police locale de Bruxelles Midi est appelée pour une bagarre entre quatre personnes Avenue des Droits de l’Homme à Anderlecht. Sur place, deux personnes sont blessées. Deux autres personnes se trouvent à l’intérieur d’une habitation.

D’après les premiers éléments de l’enquête, une dispute aurait éclaté pour un motif encore inconnu entre quatre personnes sur la voie publique, au cours de laquelle ils se seraient portés des coups.

Le parquet du procureur du Roi de Bruxelles a été avisé des faits. Divers devoirs d’enquête ont été requis : mise en place d’un périmètre d’exclusion judiciaire, descente sur les lieux du laboratoire scientifique de la police fédérale, … 

Les quatre protagonistes ont été emmenés à l’hôpital pour y être soignés. Leurs jours ne sont pas en danger. Ils ont été privés de liberté, ainsi que la compagne de l’un d’entre eux qui se serait interposée et aurait également porté des coups afin de faire cesser la bagarre.

Une enquête est en cours afin de préciser les circonstances des faits.

Rym KECHICHE – Porte-parole

25-04-2016 - Parquet de Bruxelles

Vendredi 22/04/2016 vers 20h30, la police locale de Bruxelles CAPITALE Ixelles a été appelée pour une personne ayant reçu des coups de couteau rue des Foulons à Bruxelles.

Sur place, les policiers ont trouvé un homme (H., né en 1996) blessé à la jambe et à la poitrine. Il a été emmené à l’hôpital. Ses jours ne sont pas en danger. Les personnes présentes avaient immobilisé une personne qui, selon divers témoignages, se serait trouvée en compagnie de l’auteur des coups de couteau. H.G.J. (né en 1985, connu pour d’autres faits) a été privé de liberté puis relaxé après audition.

D’après les premiers éléments, H. aurait été attaqué par derrière alors qu’il marchait en rue puis se serait ensuite réfugié dans un magasin. L’auteur des coups de couteau aurait pris la fuite.

Le parquet du procureur du Roi de Bruxelles a été avisé des faits. Un périmètre de sécurité a été établi, des témoins ont été auditionnés et divers devoirs d’enquête ont été requis.

Une enquête a été ouverte afin d’identifier l’auteur de l’agression.

Gilles DEJEMEPPE - Porte-parole

25-04-2016 - Parquet de Bruxelles

Vendredi 22/04/2016 vers 20h30, la police locale de Bruxelles CAPITALE Ixelles a été appelée pour une personne ayant reçu des coups de couteau rue des Foulons à Bruxelles.

Sur place, les policiers ont trouvé un homme (H., né en 1996) blessé à la jambe et à la poitrine. Il a été emmené à l’hôpital. Ses jours ne sont pas en danger. Les personnes présentes avaient immobilisé une personne qui, selon divers témoignages, se serait trouvée en compagnie de l’auteur des coups de couteau. H.G.J. (né en 1985, connu pour d’autres faits) a été privé de liberté puis relaxé après audition.

D’après les premiers éléments, H. aurait été attaqué par derrière alors qu’il marchait en rue puis se serait ensuite réfugié dans un magasin. L’auteur des coups de couteau aurait pris la fuite.

Le parquet du procureur du Roi de Bruxelles a été avisé des faits. Un périmètre de sécurité a été établi, des témoins ont été auditionnés et divers devoirs d’enquête ont été requis.

Une enquête a été ouverte afin d’identifier l’auteur de l’agression.

Gilles DEJEMEPPE - Porte-parole

15-04-2016 - Parquet de Bruxelles

Incident Stalingrad terminé.

L’intervention de la police a été demandé par le patron de l’Auberge Autrichienne pour des particuliers ou individus qui menaçaient de se faire exploser.

Un périmètre a été installé. Après l’intervention de la police, on constate qu’il s’agit de trois individus qui étaient sous l’influence de l’alcool et de drogues.

La perquisition a démontré qu’il n’y avait pas d’explosif. Personne n’a été blessé. Les trois individus ont été amenés par la police pour audition.

Un périmètre restreint a été conservé pour faire les constatations nécessaires d’où la présence du DOVO ( par précaution).

La circulation se déroule normalement.

Ine VAN WYMERSCH – Porte-parole

 

06-04-2016 - Parquet de Bruxelles

Ce samedi 02/04/2016, divers incidents ont eu lieu à Molenbeek. Outre de nombreux événements ayant fait l’objet de mesures de police administrative, deux autres ont connu une réponse judiciaire.

Premièrement, deux personnes ayant tenté de forcer un barrage de police au volant de leur voiture ont été privés de liberté et mis à disposition du parquet de Bruxelles. Un juge d’instruction a été requis, qui les a placés sous mandat d’arrêt du chef d’entrave méchante à la circulation, de rébellion armée et de délits de fuite. Leur maintien en détention préventive sera examiné, ce vendredi, par la Chambre du Conseil.

Deuxièmement, deux participants à une manifestation anti-islam (qui était par ailleurs interdite) ont été arrêtés alors qu’ils étaient en possession de pepperspray et de gilets pare-balles.

Ils ont été mis à disposition du parquet de Bruxelles qui a fait usage de la procédure de citation directe pour infraction à la loi sur les milices privées, possession dangereux non autorisés et participation à une association de malfaiteurs en vue de commettre des délits. Ils comparaîtront prochainement devant la 52ème chambre du tribunal correctionnel néerlandophone de Bruxelles.

Denis GOEMAN – Porte-parole

02-04-2016 - Parquet de Bruxelles

En octobre 2015 plusieurs perquisitions ont eu lieu dans le cadre d’une instruction qui visait la fabrication de faux documents d’identité.

Une instruction a été ouverte et plusieurs suspects ont été placés sous écoute et observés. L’enquête a permis de localiser l’atelier de fabrication de faux documents. Le chef supposé de l’organisation a été arrêté et placé sous mandat d’arrêt, ainsi que plusieurs co-auteur probables (9 personnes en total en détention préventive).

Un des maillons importants de l’organisation était toutefois toujours en fuite, il s’agit du supposé fabricant des faux documents. Un mandat d’arrêt Européen et international a été délivré à son encontre. 

Hier il a été arrêté en Italie. Il s’agit de J, un homme d’origine Algérienne. La justice Belge demandera son extradition.

Il ressort de l’instruction que cette organisation aurait notamment fabriqué des faux documents ayant été utilisés par certains des auteurs présumés des attentats de Paris et probablement aussi par Salah Abdeslam. L’enquête doit encore démontrer  si cette filière a également fourni des documents aux auteurs des attentats de ce 22 mars.

Ine VAN WYMERSCH - Porte-parole

24-03-2016 - Parquet de Bruxelles

Le mardi 22/03/2016, après les attentats commis à Bruxelles et à Zaventem dans la matinée, deux élèves d’un athénée bruxellois ont tenu des propos semblant approuver les événements. Ils ont ensuite prétendu qu’il s’agissait d’humour.

C. (°1998) et B. (°2000) ont été convoqués par la direction de l’école qui a entamé une procédure disciplinaire à leur encontre puis a pris contact avec la zone de police locale Bruxelles
CAPITALE Ixelles. Le parquet de Bruxelles a été avisé des faits.

Dans le contexte émotionnel très délicat que nous connaissons actuellement suite aux attentats, il convient de faire preuve de la plus grande prudence dans l’interprétation de propos ou comportements suspects. Cependant, dans l’hypothèse où ces derniers constitueraient une infraction pénale, le parquet du procureur du Roi de Bruxelles y apportera une réponse adaptée.

Denis GOEMAN – Porte-parole

22-03-2016 - Parquet de Bruxelles

Suite aux explosions à Zaventem et aux incidents dans le métro de Bruxelles (à propos desquels nous n’avons pas encore de certitude), le procureur du Roi de Bruxelles s’est rendu au centre de crise du SPF Intérieur, en compagnie des différents acteurs responsables de la sécurité : services de police, parquet fédéral, ministres concernés.

La communication est assurée par le Centre de crise. La population est invitée à rester où elle se trouve. Les trois grandes gares de Bruxelles (Bruxelles-Nord, Bruxelles-Central, Bruxelles-Midi sont fermées). Les métros, trams et bus ne circulent plus.

Le parquet fédéral mène enquête à propos des différents faits et tente de déterminer si un lien peut être fait entre eux. Si de nouveaux éléments surviennent, une communication sera diffusée.

Une explosion a eu lieu dans la station de métro Maelbeek. À l’heure actuelle, nous n’avons pas encore de nouvelles à propos des victimes.

La première préoccupation de chacun est de soigner les victimes et d’assurer la sécurité nationale.

Ine VAN WYMERSCH – Porte-parole

18-03-2016 - Parquet de Bruxelles

En date du 16/02/2016, une vaste opération a été menée en plusieurs lieux par la PJF de Bruxelles,le SPF Economie et les Douanes dans le cadre d’un dossier de contrefaçon, sous la direction d’un juge d’instruction bruxellois.

21 perquisitions ont été effectuées. Onze personnes ont été arrêtées lors de celles-ci, parmi lesquelles quatre ont été placées sous mandat d’arrêt par le juge d’instruction. 

Les perquisitions ont permis la saisie de :

-       62796 fausses paires de chaussures Nike, 2946 faux t-shirts Hugo Boss, 3083 faux t-shirts Philipp Plein à Vilvorde

-       58 produits de marque à Schaerbeek

-       Plusieurs véhicules dont des véhicules de luxe

-       Du numéraire

La valeur totale des contrefaçons saisies ont été estimées à 10 millions d’euro. 

L’instruction est en cours.

Denis GOEMAN – Porte-parole

 

 

16-03-2016 - Parquet de Bruxelles

Le 7 mars 2016, la police a été appelée pour une home-invasion dans le quartier de Cureghem à Anderlecht.

Trois auteurs armés (deux armes de poing et une arme automatique), cagoulés et munis de gilets pare-balles portant l’inscription « Police » ont pénétré dans une habitation. Ils ont ligoté et menacé les habitants et leurs trois enfants. Les auteurs se sont emparés des biens de valeur de la famille puis ont pris la fuite.

Le parquet a été avisé. Le laboratoire scientifique de la police fédérale est descendu sur les lieux et différents devoirs d’enquête ont été requis.

L’enquête est en cours.

Jennifer VANDERPUTEN – Porte-parole

14-03-2016 - Parquet de Bruxelles

Ce lundi 14/03/2016, la police locale de Bruxelles CAPITALE Ixelles est appelée pour un bris de vitre dans un commerce à Bruxelles. Sur place, les policiers constatent qu’un incendie s’est déclaré. Ils font immédiatement appel aux pompiers qui parviennent à maîtriser le sinistre. Personne n’a été blessé suite à ces faits.

D’après les premières constatations, l’incendie serait d’origine criminelle. En effet, des bouteilles ayant contenu un produit accélérant sont retrouvées. Elles ont vraisemblablement été introduites par le trou pratiqué dans la vitrine.

Le parquet a été avisé des faits. Le laboratoire scientifique de la police fédérale est descendu sur les lieux. Divers devoirs d’enquête ont été requis.

Une enquête a été ouverte afin d’identifier le ou les auteurs de ces faits.

Ine VAN WYMERSCH – Porte-parole

14-03-2016 - Parket Brussel

Op maandagochtend 14/03/2016 is de brandweer opgeroepen voor een brand in een café in de Kolenmarktstraat in Brussel. Twee mensen die zich op het dak bevonden zijn met de grote brandweerladder geëvacueerd. Deze twee mensen werden ter plaatse verzorgd. In de hal van het gebouw werd er nog iemand bewusteloos aangetroffen en in kritieke toestand naar het ziekenhuis gevoerd. In het totaal werden er 9 mensen uit het gebouw geëvacueerd.

Ten gevolge van de brand was er hevige rookontwikkeling in de richting van twee gebouwen op de Anspachlaan. Daar werden nog eens 57 mensen geëvacueerd. Na de tussenkomst van de brandweer, kon iedereen weer terug naar zijn woning keren.

De oorzaak van de brand is tot op heden niet gekend. Er werd een onderzoek geopend.

Ine VAN WYMERSCH - Woordvoerder

Pages