Communiqué de presse - Bruxelles -

Faits : Agent de police poignardé avec un couteau par un suspect
Date et lieu : Le 20/11/2018, à 1000 Bruxelles (commissariat place Charbon)
Suspect : T.I., homme, °1984
Victime : agent de police, en fonction

Vers 5h30 ce matin, un policier en uniforme a été poignardé devant le commissariat, rue du marché au charbon 30, au centre de Bruxelles.

Ce policier a été blessé au niveau du cou. Il a été transféré à l’hôpital pour recevoir les soins nécessaires. Ses jours ne sont pas en danger.

Le suspect a été neutralisé par deux autres policiers. Le suspect a été transféré à l’hôpital. Il est dans un état critique.

Sur place, un périmètre a été instauré. Le labo de la police fédérale ainsi qu’un expert en balistique ont été sur place. Le parquet de Bruxelles est descendu sur les lieux. L’enquête est en cours.

Le suspect avait deux couteaux de cuisine dans les mains avec lesquels il a poignardé à plusieurs reprises le policier. Les couteaux ont été saisis.

On ne connait pas encore les motifs du suspect. L’homme n’a pas encore été entendu. Plusieurs témoins auraient entendu le suspect prononcé « Allahu akbar ». L’enquête déterminera s’il s’agit d’un acte dans un contexte terroriste.

Le suspect a été privé de liberté. Un juge d’instruction a été saisi pour des faits de tentative d’assassinat dans un contexte terroriste. A ce stade de l’enquête, le dossier n’est pas fédéralisé.

Le suspect était déjà connu pour une série de vols avec violence et a été condamné à plusieurs reprises. En 2014, il a été interné par la chambre de mise en accusation de Bruxelles pour des faits de tentative de meurtre et de port d’arme prohibée. Depuis début octobre, il était libéré à l’essai.

La libération à l’essai a été octroyée par la Chambre de Protection Sociale après un avis négatif du parquet. La Chambre de Protection Sociale est une chambre du tribunal d’application des peines.

La loi ne prévoit pas la possibilité d’interjeter appel, contre cette décision de libération à l’essai.

La chambre de protection sociale du tribunal d’application des peines a octroyé la libération à l’essai sous certaines conditions.

Une guidance par la maison de justice est prévue.

Pour votre information, deux enquêtes sont ouvertes :

-        Une première enquête, en instruction, concerne les coups de couteaux donnés au policier ;

-        Une seconde, au stade de l’information, sur l’usage des armes de service des deux autres policiers.

Pour votre information, à titre confidentiel : BR

Ine VAN WYMERSCH – Porte-parole Premier substitut du procureur du Roi

Ilse VAN DE KEERE – Porte-parole Commissaire de police Bruxelles CAPITALE Ixelles