Communiqué de presse - Saint-Gilles - Disparition

Le parquet de Bruxelles souhaite communiquer d’initiative au sujet de la résolution de l’un des plus anciens dossiers de disparition de mineurs en Belgique.

Il s’agit du dossier de Simon LEMBI né en 1985, il avait disparu au mois de novembre 1999 à Saint-Gilles, il avait 14 ans.

Au mois de novembre 2018, la cellule des personnes disparues de la police fédérale est contactée par une personne qui indique être un proche de Simon LEMBI, que celui-ci vivrait sous une autre identité à l’étranger.

Différents devoirs d’enquête ont été menés de concert par la cellule des personnes disparues de la police fédérale et les policiers de la zone de police Midi afin d’effectuer les vérifications utiles, ex : comparaison de portrait, date et lieu de naissance, etc…

Dans la mesure où ce devoirs furent concluants, les enquêteurs ont auditionné l’intéressé qui a admis être effectivement Simon LEMBI.

Il explique avoir disparu volontairement à la fin de l’année 1999, de sa propre initiative dans la mesure où le climat familial ne lui convenait pas.

Vingt ans plus tard, il ne souhaite pas que soit révélé son identité actuelle ni l’endroit où il réside, il s’agit du respect qui est dû à sa vie privée. Nous pouvons néanmoins vous indiquer qu’il est actuellement en bonne santé et que sa famille en Belgique a été avertie de la résolution positive du dossier.

Le parquet de Bruxelles tient à souligner que cette affaire est une réelle démonstration du fait que les dossiers de disparition ne sont jamais clôturés (tant au niveau du parquet que des services de police) tant que les personnes disparues ne sont pas effectivement retrouvées.

 

Denis GOEMAN

Porte-parole